tr en fr ru
Première entreprise de monolithique de Turquie
43 ans d’expérience
Application of Ramming Mix Materials

Application des Réfractaires en Plastique

La principale caractéristique des matériaux en plastique est leur malléabilité, ce qui permet de leur donner toute forme souhaitée. Dans les contextes où ils sont utilisés, la durée d’application réduite en comparaison à d’autres réfractaires est un avantage important.

Lors de leur application à l’aide de pistolet pneumatique, ces matériaux sont modelables à souhait, de même qu’ils sont faciles à tailler. Reliés à leur contexte d’utilisation par l’intermédiaire de divers systèmes d’ancrage, ils forment une structure robuste. Par ailleurs, ce sont de bons matériaux d’isolation.

STOCKAGE DU MATERIAU

Les matériaux en plastique sont emballés dans des sachets en plastique et placés dans des boites résistantes, de façon à ne pas perdre leur humidité. Ils doivent être conservés dans un endroit hermétique et au frais, à une température de + 3 ºC au minimum . En cas de conservation en plein air, les palettes doivent être disposées très proches les unes des autres, et recouvertes par une toile ou une couverture apparentée.

Il est possible de réutiliser un matériau en plastique qui aurait gelé durant le stockage. Cependant, le dégel doit avoir lieu avant toute détérioration de l’emballage. En cas d’extrême urgence, ces matériaux peuvent être utilisés également sous forme gelée. Toutefois, de tels cas de figure nécessitent le recours à un procédé de réchauffage particulier et une cure de sintérisation. Dans de tels cas, la température de démarrage de la cure est comprise entre 25 et 35 ºC.

Les matériaux en plastique solidifiés au contact de la chaleur perdent leur humidité par évaporation. C’est pourquoi lors du stockage, ce type de plastique doit être conservé dans un environnement humide. Un plastique dépourvu d’humidité est susceptible de s’émietter en durcissant et de poser des problèmes au moment de l’application. La durée de stockage des plastiques solidifiables au contact de la chaleur varie généralement entre 6 et 12 mois.

Quant à la durée de stockage des plastiques solidifiables au contact de l’air, elle est généralement de 6 mois au maximum. Lorsque ce type de matériau commence à se solidifier, il s’agit non pas d’une perte d’humidité, mais d’une réaction interne naturelle.

TLes matériaux doivent être régulièrement contrôlés tout au long du stockage.

OUTILS ET USTENSILES NECESSAIRES AU MOMENT DE L’APPLICATION

Le pistolet-batteur de serrage, à utilisation manuelle, fonctionnant en mode pneumatique avec 1 200 coups / minute, est le principal outil pour l’application des réfractaires en plastique. Le pistolet est de préférence relié à un tuyau d’air comprimé 3/4”. Dans les contextes où plusieurs pistolets sont utilisés, ces tuyaux sont reliés à un collecteur central d’admission d’air.

Le collecteur d’admission est un tableau de répartition central, destiné à faire fonctionner plus d’un pistolet à la fois. En cas de panne du pistolet ou d’explosion du tuyau d’air, il est possible de prendre des précautions en fermant la vanne à laquelle le tuyau est relié. Le besoin en air des pistolets-batteurs est de 0,648 m3/minute en 90-100 PSI. En cas de mise sous tension de 4 – 6 pistolets à la fois, le besoin en air s’élève à 4 m3/minute. Plus le tuyau relié au pistolet sera long, plus la quantité de pression atmosphérique nécessaire s’en trouvera accrue.

APPLICATION PLASTIQUE DES PAROIS LATERALES

Une fois que le matériau a été extrait de son emballage, ses couches sont séparées les unes des autres et disposées côte à côte sur la surface où elles seront utilisées. Le pistolet-batteur est toujours maintenu droit, à un angle de 90º par rapport aux couches. L’opération de serrage est poursuivie jusqu’à ce que l’on soit sûr que le matériau étalé a bien été serré. Le matériau en plastique, généralement préparé de façon à ce qu’il dépasse d’1,5 à 2 cm l’épaisseur murale indiquée dans le projet afin d’obtenir une façade murale lisse, est utilisé comme marge de taillage. D’une manière générale, une fois le matériau battu jusqu’à hauteur des deux rangs d’ancrage, le processus est poursuivi avec l’opération de taillage.

BATTAGE DU PLASTIQUE EN UTILISANT UN MOULE

VDans les domaines d’utilisation aux formes différentes, tels que les arcs, les cellules de combustion, les portes d’entrée et de sortie, les menhols, etc. ; des moules en bois ou en tôle, conçus en conformité avec les caractéristiques du terrain, sont disposés à leurs places respectives. Afin que leurs surfaces internes ne collent pas au matériau, elles doivent avoir été graissées au préalable. Plus encore, si un même moule sera utilisé plus d’une fois, il faut emballer la graisse étalée dans le moule, avec une couche épaisse de papier sulfurisé, et graisser également ce dernier.

Le démontage des moules est facultatif. Il est cependant conseillé de les retirer une fois que le matériau aura perdu un peu de son humidité, avant de passer à la cure de réchauffage et en évitant de déformer le matériau.

APPLICATION PLASTIQUE AUX PLAFONDS

Au niveau des plafonds, le battage du plastique est réalisé en utilisant des moules. Des planches ou des panneaux, fermement soutenus par le bas, peuvent être utilisés en tant que moules. En effet, l’élément primordial auquel il faut faire attention lors de l’opération de battage, c’est que le matériau soit serré non pas du bas vers le haut, mais par les côtés, quels que soient l’espace et la hauteur, faute de quoi apparait un risque de relâchement, de rupture.

Les couches en plastique devront être disposées verticalement dans les moules, et, comme avec le système mural, l’opération de battage est faite en maintenant le pistolet-batteur à un angle de 90º par rapport au matériau et parallèle au sol.

L’opération de battage est poursuivie en changeant constamment l’emplacement des moules et des panneaux en fonction de la superficie de la zone d’application.

APPLICATIONS D’ANCRAGE

Afin de relier le matériau plastique à la zone dans laquelle il sera utilisé, on fait usage de crochets de toutes sortes et de toutes formes, ou de briques de reliage. Le projet indique les endroits où le matériau sera relié au mur. On réalise au préalable l’opération de soudure des crochets ou des rétenteurs, et par la suite, les briques de reliage sont montées sur les rétenteurs, pendant que se poursuit l’opération de battage. Afin de permettre aux dents de ces tuiles d’adhérer au plastique battu, il convient d’administrer des coups sur les briques à l’aide d’une massue en bois ou en caoutchouc, tout en faisant attention de ne pas les casser. Une fois qu’on aura installé une rangée de crochets de reliage, la nouvelle opération de battage commence par le remplissage des espaces entre les briques de reliage, et ainsi de suite.

OPERATION DE TAILLAGE DU PLASTIQUE

L’opération qui consiste à retirer le surplus de plastique, afin de donner à celui-ci l’épaisseur et la forme souhaitées, est appelée taillage. On utilise pour cela des pelles à manche court, des truelles ou tout autre ustensile conçu à cet effet. Comme le matériau est propice à être modelé sous n’importe quelle forme, le taillage ou le modelage manuel ne nécessitent pas beaucoup d’effort. Il faut faire attention à ce que l’opération de taillage soit faite dans la même direction que celle du serrage. Une surface brillante doit être obtenue lors du taillage ou du modelage, faute de quoi l’humidité interne ne pourra pas ressortir, ce qui est susceptible plus tard de provoquer des ruptures ou des craquements au niveau du matériau.

p>OJOINTS DE DILATATION

Comme toute structure réfractaire, la structure du réfractaire en plastique est elle aussi sujette à une dilatation thermique. C’est la raison pour laquelle sont conçus des joints de dilatation au moment de l’application. Les emplacements et les épaisseurs des joints sont indiqués sur le projet. Des matériaux comme les couches de polystyrène ou la laine de verre sont utilisés en tant que joints de dilatation. Ces matériaux sont utilisés en raison de leur désagrégation par combustion ou encore de leur contraction au moment de l’utilisation, offrant ainsi au réfractaire un espace propice à la dilatation.

Une autre caractéristique importante du plastique, ce sont les fissures superficielles susceptibles de survenir au moment du séchage. Si l’épaisseur ou la profondeur de ces fissures ne dépasse pas 8 – 10 mm, il n’y a pas d’inconvénient. Dans le cas contraire, ces fissures sont compensées à l’aide de mortier fin. Dans le cas où il y aurait des fissures excessivement larges et profondes, il faudra reprendre les opérations à zéro. Un mauvais serrage du matériau ou le retardement de la cure de réchauffage sont parmi les facteurs à incriminer dans la formation de ces fissures.

CURE DE RECHAUFFAGE DES PLASTIQUES

out comme chaque type de plastique possède des caractéristiques qui lui sont propres, les techniques concernant leur séchage et leur cuisson varie également selon leur environnement d’utilisation, leur objectif et leur mode de conception. Les cures de réchauffage varient selon les caractéristiques physiques. Plus le plastique est bien serré et bénéficie d’une bonne cure, plus sa durée de vie sera longue.

Pour les plastiques de type solidifiable au contact de l’air, et avant de commencer la cure, la couche sèche survenue à la surface est humidifiée, afin d’éviter sa chute. Une cure de réchauffage sans contrôle et précipitée est susceptible d’entrainer des conséquences indésirables.

Danışma Hattı
Referanslar
Referanslar
Referanslar
Referanslar
Referanslar
Referanslar